Twin+

Infrastructures : le numérique s’impose en valeur ajoutée

Publié le 29 janvier 2024 par Redaction Twin+

Infrastructures : le numérique s’impose en valeur ajoutée

Comme toute industrie, le secteur des infrastructures fait face à des enjeux d’innovation et de compétitivité pour lesquels la révolution numérique est une clé de résolution essentielle. L’objectif est en particulier de les réduire coûts et délais, tout en améliorant l’efficacité et la qualité de la construction. Paradoxalement, il consiste aussi à intégrer l’utilisation des nouvelles technologies tout au long du cycle de vie des infrastructures, auprès de tout intervenant. 

Les enjeux de développement durable sont particulièrement prégnants, d’autant que ces infrastructures occupent ou traversent de larges territoires. Pour étudier, planifier et réduire leur impact écologique, l’utilisation des SIG et plus largement des outils géonumériques (géolocalisation, mesure, inspection, télédétection…) est depuis longtemps incontournable. Le passage de la DAO/CAO au BIM, qui s’opère progressivement, est une autre avancée déterminante pour faire entrer ce secteur dans l’ère de la data et ouvrir de nouveaux champs d’application. D’autant qu’avec l’adoption des standards d’échanges et l’interopérabilité des outils, les projets en Open BIM s’échangent et se travaillent plus facilement entre différents acteurs, à toutes phases du projet. À travers le design génératif, l’IA deviendra un assistant dès la conception, pour permettre de dépasser certaines limites et d’étudier plus de variantes.

Cette révolution numérique vise ainsi à mieux construire, puis à exploiter plus efficacement les équipements. Le numérique permet de passer d’une maintenance corrective et prédictive à une maintenance conditionnelle, en exploitant les indicateurs d’état remontés par l’infrastructure elle-même! Un tel changement est rendu possible par la démocratisation des capteurs IoT qui donnent accès à la capture de données en temps réel. Il permet de prolonger le cycle de vie des actifs et d’augmenter la disponibilité de l’infrastructure.  Cette révolution permet, à travers des jumeaux numériques, de créer des «infrastructures intelligentes» capables de récupérer, d’analyser et de communiquer de la donnée. Ces jumeaux numériques seront aussi un biais pour offrir de nouveaux services. Dans le secteur du transport autonome par exemple, si l’attention se focalise actuellement sur les véhicules et leurs équipements, les infrastructures devront connaître des bouleversements similaires pour que la route de demain soit un véritable assistant numérique et un véritable cocon protecteur pour ses usagers.

  M.B.




Déjà membre ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.

Derniers articles

Découvrez les derniers articles