Twin+

Un jumeau numérique au Vatican

Publié le 5 janvier 2024 par Xavier Fodor

Un jumeau numérique au Vatican

La Basilique Saint-Pierre au Vatican dispose d'un jumeau numérique de grande précision. Développé à l’aide de la plate-forme iTwin de Bentley, sur la base de nombreuses collectes de données, il sert à réaliser une surveillance constante du monument.

Drone, aérostats et LiDAR font partie des nombreuses technologies qui ont servi à collecter toutes les données sur la Basilique Saint-Pierre à Rome. Cœur de la chrétienté, ce monument du Vatican a été achevé en 1626. Il accueille depuis une foule de croyants, mais aussi de visiteurs avides d’art et de culture, venus découvrir les nombreuses œuvres de Michel Ange et Bernin. Ce développement a été mené pour le compte de la Fabbrica di San Pietro par la société d'ingénierie du Pôle Infrastructures du Groupe Ferrovie dello Stato Italiane, associée à Italdron Air Service pour les phases de vol, CAD Connect pour les opérations de relevé sur le terrain, et Sacertis Ingegneria pour la conception du système de surveillance.

3,1 To de données collectées

L'étude a débuté durant l’été 2022 aux heures de fermeture au public. La phase de relevé a demandé deux mois pour collecter, à l'intérieur et à l'extérieur, avec drone et ballon aérostatique, quelque 15.000 photos pour 630 gigapixels capturés. En tout, plus de 3,1 téraoctets de données issues de la topographie et la numérisation au laser ont été nécessaires pour balayer le moindre centimètre du monument. Deux semaines de post-élaboration des nuages de points ont été nécessaires sur plusieurs ordinateurs en parallèle. Enfin, deux mois supplémentaires ont servi à développer le modèle BIM, puis le jumeau numérique à l’aide de la plate-forme iTwin de Bentley.

Surveillance permanente

À ce jour, l'ensemble des données est déjà en possession de la Fabbrica di San Pietro. Le jumeau numérique de la Basilique intègre les données issues des capteurs définis dans le projet de surveillance. Ces analyses temps-réel vont servir aux opérations de maintenance au service du site. Des algorithmes spécifiques permettent d’étudier la réponse de l'ouvrage aux sollicitations statiques et dynamiques et d'avoir une connaissance complète de l'état de santé des structures. 

Ce système de surveillance structurelle permanent pourra avoir d’autres applications possibles, comme disposer d’un référentiel haute définition pour toute restauration d’œuvre d’art, ou permettre au grand public de toucher du bout du doigt ou presque la fresque de Michel Ange dans la chapelle Sixtine…

 Xavier Fodor


  italferr.it

  bentley.com/software/itwin-platform/


Déjà membre ?

Connectez vous pour accéder aux contenus.

Derniers articles

Découvrez les derniers articles